Le retour !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [INTERVIEW ENGLISH - sur Jame] miyavi

Aller en bas 
AuteurMessage
Libby
Chef des Kikoo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2831
Age : 27

MessageSujet: [INTERVIEW ENGLISH - sur Jame] miyavi   Jeu 21 Juin - 18:06

Miyavi interview at JRock Revolution

INTERVIEW - 25.05.2007

Author : Bow

JaME held an interview with the rockstar at the American JRock event Jrock Revolution



Recently, JaME had the opportunity to interview Miyavi before the JRock Revolution festival in Los Angeles, California. The artist was casually dressed and spoke to JaME in English.


Since the last time we spoke with you in Vegas, have there been any more secret missions?

Miyavi: Secret missions? Ohh, no.


Are you planning anymore secret mission? Or is it a secret?

Miyavi: Yes, there will be more, but it's a secret.


You always have really interesting tour goods, like the miyavi-cans
and the MYVSRocks skirt. Are you directly involved with the ideas for
your merchandise, or do you have a team that does it for you?


Miyavi: That comes from me. Yeah.


You've been part of the visual scene for a while now, what are the biggest changes you've noticed in the newer VK bands?

Miyavi: There have been changes in style and attitude in the
music. It's quieter. Back in the day all the musicians were harder. Now
it's less so. But now Japanese culture is getting bigger, spreading
worldwide. I'm proud to be a Japanese artist.


A few months ago you played a mini show in Las Vegas. Looking back, what was your favorite moment from that show?

Miyavi: There were people from so many walks of life, many of
them were hip hop, and there were NBA allstars there, and people
celebrating Chinese New Year. But, my fans were also there. I was
excited and so glad to see my fans.


Were you aware of the 21 and over age limit ahead of time?

Miyavi: Yes, but it was a night club, there was nothing we could
do, we had no choice. But I am always very proud to be playing at any
place.


Do you feel that you're received differently by the US audiences than you are in Japan?

Miyavi: It's the same, the same energy level, the fans are the
same. But, my first time playing in the US I was so excited, because
the fans now like Japanese culture such as anime, fashion and Visual
Kei. That's why I was so excited, there was such enthusiasm for
Japanese culture.


What hopes do you have for this performance at JRock revolution? Are
you looking to increase your US presence, or are you just here to play
for fun?


Miyavi: I'm here for my fans. Just the fans. I will play anywhere. Anytime, anywhere, I will play music for my fans. That's why I'm here in America.


What can US fans do to encourage you to tour here?

Miyavi: In America? A collaborative tour, or on my own?


On your own

Miyavi: Fan mail. Lots of fan mail. I am always reading fan mail from the US and overseas. Even when it's kind of hard to read.

Does it help you with your English?

Miyavi: Yeah, it really does. It helps me learn.


How did you meet the artists that performed with you during your 5 days lives in Tokyo last year?

Miyavi: By coincidence. They're from different genres, hip hop, tap dancer, traditional Japanese drum, beat box, DJ and a drummer.


Were you looking to do this sort of performance and then met these
other artists, or did you decide on the performance after you met them?


Miyavi: No, before I met them. I was trying to gather all of
them. It was very complicated. Sometimes I went to a club and looked
for a special person. Sometimes I went and played on the street, and
they would come along and jam, and I would meet them that way.


In July you're releasing a mini-album with re-recordings of a few of your previous songs. How did you choose those songs?

Miyavi: I picked the ones that I thought would make my fans
happy. My musical style has changed. The core of each song remains the
same, but the style changes. I am always changing, it's part of life,
my life style. Be positive, not negative. Don't hesitate and go, that
sort of thing. I can feel it even now. I want to make my fans happy.


Recently on your blog you said that you were looking forward to
"screaming in the background" in a band again. What other aspects of
being in a band, as opposed to being a solo artist, do you enjoy?


Miyavi: I like the groove. You get a groove from the other
members, there's a chemistry between them. And also I'm lonely. As a
solo artist I don't have to report to everybody, but honestly, I am a
lonely person, that's why I like being in a band.


Do you feel that being in a band places less pressure on you,
because the decisions are not solely your responsibility, or does it
place you under more pressure, because you have to meet the
expectations of multiple people instead of making music that please
just you?


Miyavi: It's complicated. A little of both, there are good
things and bad things. In a band, there is responsibility for each
person, but there is also chemistry.


Many of your fans fear that you will no longer produce solo work if
you rejoin a band. Can you tell us if you have plans for the future
regarding solo work?


Miyavi: What I can say now is that I am going to make a new
style. I can promise that. I'm a guitarist, and I'm always covering
different genres. Hip-hop, funk, jazz, rock and punk - with these I
want to make a new style of music. This summer I'm going on tour
including Germany and Korea. After that I'm going to release a new
single, that's going to be a new sound. It's Neo Visualism.


What can fans expect from the Neo Visualism tour, will it be a big change?

Miyavi: Not a big change, but I mixed my style. I've always been
a rock artist, but I mixed rock, pop, and many genres to create
something new.


For fun, if you ran PS Company, what would the initials PSC stand for?

Miyavi: Perfect Special Culture.


Do you have a final message for your US fans?

Miyavi: I came to rock you all on the stage. I'm a visual
artist, and I want to express my feelings through my music. My
lifestyle is best described as Kabuki. Kabuki is Japanese culture, a
live art with humor. The visual industry is getting bigger in the
world, but I want to make a new style. There's no meaning to repeating
the same thing over and over. That's why I want to make a new style, a
new vision. I call it neo visual. I want to go to America and
everywhere in the whole world to rock them. Please enjoy my music, and
please wait until I can come to you.

---

JaME would like to thank Miyavi for taking the time to meet with us, PS Company, and the co-ordinators of JRock Revolution for their assistance.


CREDITS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheeta
Grand Kikoo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1498
Age : 31
Localisation (ZONE A,B ou C) : dans le visualand

MessageSujet: Re: [INTERVIEW ENGLISH - sur Jame] miyavi   Sam 23 Juin - 18:33

A oui, je l'avais lu aussi ^^

J'ai la flemme de traduire, mais bon je pense que la version ne va pas tarder à être dispo sur JaME si elle n'y est pas déjà ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libby
Chef des Kikoo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2831
Age : 27

MessageSujet: Re: [INTERVIEW ENGLISH - sur Jame] miyavi   Sam 23 Juin - 18:53

Pour la traduction j'ai pas regardé si elle y étai mdr .. puis bon je pense qu'il va falloir parler modération ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sheeta
Grand Kikoo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1498
Age : 31
Localisation (ZONE A,B ou C) : dans le visualand

MessageSujet: Re: [INTERVIEW ENGLISH - sur Jame] miyavi   Jeu 26 Juil - 1:33

Voilà la traduction en français ^^

Récemment, JaME a eu l'opportunité d'interviewer Miyavi avant la JRock Revolution à Los Angeles. L'artiste était habillé singulièrement et s'est entretenu avec nous en anglais.

Depuis la dernière fois où nous nous sommes rencontrés à Las Vegas, avez-vous fait d'autres missions secrètes ?
Miyavi : Des missions secrètes ? Ohhh, non.

Et en avez-vous prévu d'autres, ou est-ce un secret ?
Miyavi : Oui, il y en a d'autres mais c'est secret !

Vous avez toujours des goodies intéressants dans vos tournées, comme les canettes "Miyavi" ou les jupes MYVRocks. Etes-vous celui qui est à l'origine de ces idées mercantiles ou avez-vous une équipe qui le fait pour vous ?
Miyavi : Ca vient de moi, ouais.

Vous avez fait partie de la scène visual depuis un moment maintenant, quels sont les principaux changements que vous avez pu noter dans les groupes de maintenant ?
Miyavi : Il y a eu des changements dans le style et l'attitude musicale. C'est plus silencieux. Avant, les musiciens étaient plus durs, maintenant ils le sont moins. Mais à présent, la culture japonaise devient plus grosse et s'étend dans le monde entier. Je suis fier d'être un artiste japonais.

Il y a quelques mois, vous avez donné un mini concert à Las Vegas. En regardant en arrière, quel moment préféré en retenez-vous ?
Miyavi : Il y avait des gens de différents milieux, de différentes cultures, certains d'entre eux étaient hip hop, d'autres stylés NBA ou célébrant le nouvel an chinois mais mes fans étaient là. J'étais excité et très content de voir mes fans.

Saviez-vous que l'entrée était interdite au moins de 21 ans ?
Miyavi : Oui mais c'était une boîte de nuit et il n'y avait rien que nous puissions faire et nous n'avions pas d'autres choix. Mais je suis toujours très fier de jouer dans n'importe quel endroit !

Avez-vous reçu un accueil différent de la part de vos fans américains par rapport à vos fans japonais ?
Miyavi : C'est pareil, c'est la même énergie et les fans sont les mêmes. Mais pour ma première fois aux Etats-Unis, j'étais terriblement excité parce que les fans connaissent maintenant mieux la culture japonaise comme les animés, la mode ou le visual kei. C'est pourquoi j'étais si excité, il y avait un réel enthousiasme pour la culture japonaise.

Quels espérances attendez-vous de votre prestation au JRR ? Cherchez-vous à augmenter le nombre de vos fans ou y jouez-vous juste pour le fun ?
Miyavi : Je suis ici pour mes fans et rien que pour mes fans. Je jouerai partout ! N'importe quand, n'importe où, je jouerai de la musique pour mes fans. c'est pourquoi je suis en Amérique.

Que peuvent faire les américains pour vous convaincre de tourner ici ?
Miyavi : En Amérique ? Une tournée à plusieurs ou en solo ?
En solo !
Miyavi : Les mails de fans ! Beaucoup de mails de fans ! Je lis toujours les mails de fans que je reçois des Etats-Unis et de l'étranger même quand c'est un peu dur à lire.
Est-ce que ça vous aide à améliorer votre anglais ?
Miyavi : Ouais vraiment ! Ca m'aide à apprendre.

Comment avez-vous rencontrés les cinq artistes qui vous ont accompagné lors des cinq concerts à Tokyo l'année dernière ?
Miyavi : Par coïncidence. Ils ont chacun leur spécialité ; hip hop, tap dance, tambour traditionnel japonais, beat box, DJ et batterie.

Avez-vous pensé à faire ce genre de prestation avant ou après avoir rencontré ces artistes ?
Miyavi : Non j'y pensais avant de les rencontrer ! J'ai essayé de les réunir mais c'était assez compliqué. Des fois, j'allais dans des clubs spécialement pour chercher quelqu'un en particulier ou alors j'allais directement jouer dans la rue pour attirer leur attention et c'est comme ça que je les ai rencontrés.

En juillet, vous sortez un mini albums contenant des réenregistrements de quelques unes de vos anciennes chansons. Comment avez-vous vous choisi ces chansons ?
Miyavi : J'ai pris celles qui je pensais feraient plaisir aux fans. Mon style de musique a changé. Le fond de chaque chanson reste le même mais le style change. Je suis toujours en changement, ça fait partie de ma vie, mon style de vie. "Etre positif, jamais négatif". "Ne pas hésiter et y aller", c'est ce genre de choses que je ressens souvent. Je veux rendre mes fans heureux.

Récemment sur votre blog, vous avez dit que vous cherchiez de nouveau à "crier au fond" dans un groupe. Quels autres aspects d'une carrière au sein d'un groupe vous enchantent et que vous n'avez pas en solo ?
Miyavi : J'aime le groove. Vous obtenez le groove de la part d'autres membres, c'est une alchimie qui se créé entre eux. Et moi je suis seul. Etant seul, je n'ai pas de compte à rendre mais honnêtement, je me sens seul et c'est pourquoi j'aimerais être dans un groupe.

Pensez-vous que faire partie d'un groupe vous donnera moins de pression parce que les décisions ne seront plus votre seule responsabilité, ou au contraire, pensez-vous que cela vous en donnera plus parce que vous devrez répondre aux attentes de plusieurs personnes, chose que vous n'avez pas quand vous faites votre propre musique ?
Miyavi : C'est compliqué. Un peu des deux, il y a des bons côtés comme de mauvais. Dans un groupe, la responsabilité est sur les épaules de chacun, c'est ce qui créé aussi l'alchimie.

Beaucoup de vos fans craignent que vous abandonniez votre carrière solo si vous rejoignez un groupe. Pouvez-vous nous dire ce que vous prévoyez dans le futur pour votre carrière solo ?
Miyavi : Tout ce que je peux promettre maintenant, c'est que je vais changer de style. Ca, je peux le promettre. Je suis guitariste et j'ai toujours couvert différents genres, que ce soit le hip hop, le funk, le jazz, le rock et le punk avec lesquels je veux faire un nouveau style de musique. Cet été, je suis en tournée qui incluera l'Allemagne et la Corée du Sud. Après, je vais sortir un nouveau single qui aura un nouveau son. C'est le Neo Visualism.

Que peuvent espérer les fans de cette tournée Neo Visualism, cela va-t-il être un grand changement ?
Miyavi : Non pas de grand changement mais je vais mixer mon style. J'ai toujours été un artiste rock mais je vais mélanger du rock, de la pop et d'autres genres pour créer quelque chose de nouveau.

Pour le fun, si vous dirigiez la PSCompany, que signifieraient les initials PSC ?
Miyavi : Perfect Special Culture.

Pour finir, avez-vous un message particulier pour vos fans ?
Miyavi : Je viens sur scène pour tous vous bousculer ! Je suis un artiste visuel et je veux exprimer mes sentiments à travers ma musique. La meilleure description de mon style de vie est le Kabuki. Kabuki est une culture japonaise, un art de vivre avec humour. L'industrie visuelle devient de plus en plus grosse dans le monde mais je veux créer un nouveau style. Il n'y a aucune raison de répéter la même chose encore et toujours, c'est pourquoi je veux créer un nouveau style, une nouvelle vision. J'appelle ça le Neo visual. Je veux aller aux Etats-Unis et partout ailleurs dans le monde entier pour bousculer les choses. S'il vous plaît, appréciez ma musique et attendez-moi jusqu'à ce que je vienne à vous.

---

JaME tient à remercier Miyavi pour avoir pris le temps de s'entretenir avec nous ainsi que les coporganisateurs du JRock Revolution pour leur aide.

Source: [url=]http://www.jmusiceuropa.com/fr/article.php?id=2323JaME[/url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [INTERVIEW ENGLISH - sur Jame] miyavi   

Revenir en haut Aller en bas
 
[INTERVIEW ENGLISH - sur Jame] miyavi
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comex défault en vue? voir interview de ce manager de "fond gold"
» INTERVIEW:OUAZIB.....SUITE...INTERET GENERAL....
» Interview d'Eric Chevalier
» Un trader se lâche sur BFM et ça donne!
» La stratégie du choc, interview de Naomi KLEIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ♥ Musiques ♥ :: * miyavi :: ° Newz' / Interviewz' :: Interviewz'-
Sauter vers: